J+2

Youpi on y est !

Après 30 heures de trajet de porte à porte (Marseille- Papeete)  l’Ile de Tahiti est apparue dans le soleil levant  samedi matin et c’était de toute beauté avec ses montagnes hautes et vertes.  Ce petit point au milieu du Pacifique devient réalité et c’est bon …
Jean-Claude, l’ami d’Alain, nous a accueilli à l’aéroport avec le traditionnel collier de fleurs et nous avons été directement chez lui : il est super bien installé, sur les hauteurs de Papeete, dans une maison très agréable à vivre, très aérée, avec une vue magnifique sur la mer.
Nous y avons retrouvé Ida, sa femme, Vaimiti, sa fille de 26 ans, Teaeo le copain de sa fille et Rainui, son fils de 23 ans. Tous vivent ensemble à la maison.
Nous étions ensuite impatients d’aller saluer ‘Gaia’, le bateau qui nous attend dans la marina de Papeete et c’était super de le découvrir. Il est top et on va y être très bien !

Nous découvrons Papeete avec JC et Ida… par exemple, aller manger aux ‘roulottes’ sur le port. Une roulotte, c’est comme un ‘camion pizza’,  avec des tables devant, qui propose une cuisine polynésienne ou asiatique populaire : poisson cru ou grillé, viande, frites. Amis et familles s’y retrouvent pour passer la soirée dans une ambiance très agréable, en plein air…

Nous avons discuté du travail d’Ida dans une asso qui accueille des jeunes de 13 à 18 ans en grande difficulté et ici aussi, le tissu social se délite parfois : l’éloignement entre les Iles, la drogue qui fait des ravages avec  l’ice, le chômage… ‘on a de plus en plus de mal, les situations relèvent de plus en plus de la psychiatrie’.

JC confirme : ‘Quand je suis arrivé à Tahiti il y a 30 ans, il n’y avait qu’un seul SDF à Papeete. Il s’appelait Emile et était considéré par la population. Aujourd’hui, il y a de plus en plus de SDF, peut-être 200 dans la ville qui compte 40 000 habitants et ces SDF sont en piteux état avec la drogue. C’est vraiment triste et de plus, ce phénomène se développe ‘.

Dimanche matin, il ne fallait pas rater le marché de Papeete, particulièrement animé ce jour là. Quand nous sommes arrivés à 7h, c’était presque la fin : le marché débute vers 4h et termine à 8h.

Il faut dire qu’ici,  on se lève avec le soleil vers 6h et on se couche tôt aussi : vers 21h.

Quel spectacle ! Profusion de fruits et légumes tropicaux, de poissons, de vendeurs de cochon grillé, de petits plats à déguster sur le pouce ou à ramener à la maison, de préparations à base de lait de coco. Bref, j’ai voulu goûter à presque tout, c’était délicieux et on a ramené plein de victuailles pour le repas de midi !

Adrien et Marine, à qui nous avons acheté le bateau, nous ont rejoints pour faire ‘la passation’ autour d’une bonne bouteille :  après le repas, de belles discussions et 2h ½ d’intense exploration, Gaia n’avait presque plus de secrets pour Alain. Le matériel laissé à bord plein par Marine et Adrien nous sera très utile. Merci à eux !

Les hommes étaient en nage, car il fait particulièrement chaud ces jours çi : environ 32 ° -et avec l’humidité  on transpire davantage –  et il n’y a pas quasiment pas de différence entre le jour et la nuit.  

Pendant ce temps, sur le ponton, les uns et les autres passaient, saluer Adrien et Marine qui sont restés 3 mois dans la marina avant d’aller s’installer ‘en ville’ quand ils nous ont vendu le bateau.

Ils venaient aussi faire connaissance avec ‘les nouveaux’ que nous sommes. Tous sont de ‘grands navigateurs’ partis pour un tour du monde d’au minimum 2 ans et plutôt 4 ou 5 ans, souvent avec des enfants. C’était vraiment un très bon moment et passionnant de les écouter : les récits de vie et de voyage me captivent.

S’installer dans le bateau, c’est l’aménager, le préparer pour le voyage, le caréner. Donc, pas mal de petites courses…Dans les commerces les gens sont très sympas, cherchent toujours à te renseigner. Le tutoiement est de mise entre tout le monde, dans tous les espaces. C’est tellement plus simple !

Nos premières impressions sur Tahiti sont excellentes, le mythe de la Polynésie fonctionne -sauf pour les vahinés qui ont troqué  le régime alimentaire poisson/riz  pour adopter celui des Etats-Unis gras et sucré ! – et on vous dira si ça se confirme.

On compte lever l’ancre dimanche ou lundi, direction Moorea.

Un commentaire sur « J+2 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s